Toutes les actualités
de SwingMobility

26
Juin
2017

SwingMobility annonce une année 2016 en croissance

Corporate
bandeau resultats icone

SwingMobility, avec un CA qui dépasse désormais les 5 millions d’euros, a réussi à croître tout en menant de front une restructuration en profondeur (notamment au niveau de la transition d’un modèle direct basé sur les services vers un modèle indirect basé sur les revenus en mode SaaS).

De fait, la B.U SwingMobility a réussi, en partant d’une SSII spécialisée en mobilité, à se transformer en un éditeur pure-player et finit 2016 dans une position bien plus forte qu’elle ne l’était en début d’année pour asseoir les grandes ambitions qu’elle a pour le futur. Pour preuve de cette transformation, les abonnements SaaS de cette gamme de produits ont progressé de plus de 70% en 2016 alors que les revenus licences et services stagnaient.

En octobre 2017, la B.U proposera une nouvelle version de son offre pour commerciaux SwingBusiness. Une offre enrichie et renforcée de briques technologiques et fonctionnelles pour l’ensemble des forces commerciales qu’elles soient sédentaires ou terrain : SwingBackOffice.

« En 2016, de nombreux défis ont été relevés : l’international, le réseau, le produit. A fin 2016, SwingMobility rassemble près de 20 partenaires distributeurs en France et à l’international (G4, OCI, C2i en Martinique, ISAGRI, Armide en Espagne, Estre Digitale au Portugal, …).

L’attractivité de notre offre, l’indirect et l’international sont les piliers de notre stratégie de développement. » explique Bruno LAGADEC – Directeur Général du Groupe Divalto.

SwingMobility affiche clairement son ambition : devenir le leader pure-player sur le marché du CRM mobile, développer l’indirect et le SaaS et doubler rapidement son chiffre d’affaires pour atteindre dès 2020 les 10 millions d’euros de CA (en indirect et en mode SaaS).

 

« Pour accompagner la croissance des PME-PMI et ETI, nous devons en comprendre les enjeux et vision ; n’être non pas dans le bouleversement mais dans l’évolution permanente. Cette anticipation permet à chacune des parties d’être en mesure d’absorber la transformation numérique, de la financer et de croître. Aujourd’hui, Divalto n’est plus seulement éditeur, il est aussi gestionnaire de plateformes logicielles. Le numérique est une opportunité pour les PME-PMI et ETI, s’y engager est vital. » conclut Thierry Meynlé – Président du Groupe Divalto.

 

Divalto compte actuellement 220 salariés. Poussé par la transformation digitale de ses clients utilisateurs, l’éditeur prévoit de réaliser 40 nouvelles embauches en 2017 et d’atteindre 30 millions d’euros de chiffre d’affaires dès 2020.