Toutes les actualités
de SwingMobility

01
Fév
2018

Quels défis pour les DSI en 2018 : l’avis de Jérémy Grégoire, CDO de Divalto

CRM commercial
defi it dsi

Plusieurs grands chantiers se préparent pour les DSI en 2018. De l’entrée en vigueur du RGPD à la transformation numérique, ils ont  des décisions importantes à prendre cette année pour garantir la pérennité de leurs entreprises. C’est l’avis de Jérémy Grégoire, CDO de Divalto et co-auteur du livre “21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise”.

Le Fast IT au coeur des décisions d’achat

“En 2018, les DSI vont surtout faire face au renouvellement du système d’information. Si les entreprises sont plus ou moins matures sur les “applications legacy”, elles ont toujours de grands projets à mener pour adopter les nouvelles technologies. Même si nous entendons tout le temps parler de la transformation numérique, nous n’en sommes qu’au début.”

Aujourd’hui la transformation numérique pousse les DSI à aller au delà de l’existant et à chercher de nouvelles opportunités à travers le digital. “Un des moyens est d’investir dans des applicatifs de la Fast IT qui donneront la possibilité de gagner en réactivité et en performance”, témoigne Jérémy Grégoire.

Cette dernière affirmation a été confirmée par le CXP, premier cabinet de conseil en services IT en France, qui prévoit +25 % du budget dédié au “Fast IT” au détriment des solutions sur place.

Parmi ces technologies, nous retrouvons toutes les applications qui s’appuient sur le Cloud et qui peuvent être facilement et rapidement déployées.

“Nous avons par exemple, les deux logiciels CRM SwingMobility, qui sont 100% Cloud et s’inscrivent complètement dans cette tendance. Ils viennent renforcer le système d’information existant pour optimiser l’agilité et l’expérience utilisateur des commerciaux et des techniciens dans l’exécution de leurs métiers “, explique Jérémy Grégoire.

Le législatif, préoccupation principale des DSI

Avec la croissance constante du digital, le gouvernement et l’Union européenne se sont accordés pour imposer un cadre aux entreprises. De nouveaux dispositifs comme le RGPD, le BOFiP ou encore la législation sur la dématérialisation de la facturation vont bouleverser les structures informatiques en 2018.

Ces évolutions législatives interviennent dans un contexte spécifique, où les logiciels doivent évoluer rapidement pour suivre voire impacter la transformation des entreprises.

“Les répercussions sont nombreuses et il est important que les DSI s’organisent rapidement. Parmi les actions à mettre en place, il est essentiel de sécuriser le système d’information de l’entreprise mais aussi de s’assurer que ce dernier soit conforme au RGPD”, confirme Jérémy Grégoire.

Quant à la dématérialisation des pièces commerciales, des progiciels comme SwingBusiness et SwingService permettant de dématérialiser les flux d’information entre le siège et le terrain, vont trouver une application de plus en plus large dans la vie quotidienne des professionnels.

Le besoin d’aller vers des outils de dernière génération

En 2018, un des grands enjeux des  DSI sera d’adopter les nouvelles technologies telles que l’IA et les objets connectés permettent d’améliorer la compréhension des métiers.

Bien que l’IA se développe de plus en plus, la technologie n’en est encore à ses débuts. Tel est aussi le cas de l’adoption des révolutions technologiques comme le blockchain ou la réalité virtuelle.

En 2018, le défi des  DSI quant à l’IA sera d’entamer une première réflexion sur le sujet afin d’identifier les opportunités pour leurs entreprises. Il est essentiel de s’intéresser à de nombreuses technologies, même si certaines doivent encore gagner en maturité avant d’intégrer le SI de l’entreprise.

Parmi ces évolutions technologiques nous retrouvons également les objets connectés qui s’inscrivent complètement dans cette logique. De plus en plus exploités dans le milieu professionnel, leur champ d’application va être élargi en 2018, notamment pour répondre aux nouveaux besoins des métiers.

“Tous les secteurs d’activité vont être touchés mais surtout l’industrie à l’affaire et les services.”, prévoit Jérémy Grégoire. “Le monde de la maintenance pourrait être révolutionné par les machine connectées qui permettent de prédire les pannes et déclencher de manière automatique des interventions terrain.”

La data – l’or de demain

“Le grand défi pour les entreprises sera d’avoir une data précis pour mener des actions plus efficaces. La data uniforme et utile est le trésor de l’entreprise”, affirme Jérémy Grégoire.

“Cette année, il est urgent de capitaliser sur la donnée. C’est une étape primordiale avant l’intégration demain de l’intelligence artificielle dans les algorithmes et donc un des plus grand défi des  DSI. »

Toujours via des technologies comme les objets connectés et applications mobiles, les DSI doivent faire en sorte que ce trésor ne cesse de grandir pour être capable de proposer de nouveaux services et garder un avantage concurrentiel. Il est donc important de travailler pas à pas  avec des outils adaptés pour renforcer ses moyens.

“Pour réussir , les  DSI ont  un double enjeu : récolter et préserver les données et garantir l’intégrité du système pour uniformiser la data.”